La Question diverse N° 3 au conseil municipal du 30 septembre de Mr Gérard Quinet

Publié le par Le Président de l'U.A.D.E.P.F Bernard MOREL

ECB_01.jpg   

M. le Maire, veuillez nous remettre :

1° La copie de mise en disponibilité du Directeur du service culturel ainsi que l’arrêté de sa mise en disponibilité.

2° La copie de la décision et de l’arrêté de la sanction disciplinaire, prise à  l’encontre de M. le Directeur du service culturel.

Veuillez nous informer des suites que vous allez donner à cette affaire.

 

Réponse de Mr le Maire à la virgule près :

Je ne vois pas, Mr Quinet, ce qui vous permet d’affirmer quoique ce soit sur un membre de mon personnel dont je suis le seul garant. Le seul à avoir à prendre des décisions sans en rendre compte au conseil municipal et en ce qui concerne le directeur du service culturel c’est à sa demande parce qu’il désire muter et que nous avons à préparer son départ que nous avons recruté une nouvelle Directrice des affaires culturelles parce qu’il désire quitter Petite-Forêt, il désire muter.

Mr B.M est membre de mon personnel, je le défendrai envers et contre tous. Mr B.M a peut-être des choses avec la justice. La justice est sereine en France. La justice est la seule à pouvoir prendre des décisions. Nous ne sommes pas ici un jury populaire et je ne vous permets pas, et si jamais Mr BM me demande et s’il se porte contre vous pour avoir proféré des choses comme cela parce que vous annoncez ici devant tout le monde en réunion publique que je vais prendre des sanctions disciplinaires.

Si Mr BM se retourne contre vous, Mr Quinet, je le suivrai. La séance est levée.

 

Si la présomption d’innocence doit être respectée. Elle ne doit pas servir à diaboliser les présumées victimes, en les ignorant comme le fait le Maire dans sa réponse à Mr Quinet !

Ce que Mr le Maire déclare en séance publique est grave « je le défendrai envers et contre tous ».

 

Ce membre du personnel est absent depuis six mois, de son poste de travail et en toute apparence il a touché son salaire pendant tout ce temps et Mr le Maire refuse, au conseil municipal, de s’en expliquer ; ce comportement est de l’excès de pouvoir caractérisé. La saisine par Mr Quinet du tribunal administratif s’impose ! Va-t-il le faire ?

Un-service-non-fait-et-non-paye Un-service-non-fait-et-non-paye Harcelement-moral-comment-reagir Harcelement-moral-comment-reagir

 


L’U.A.D.E.P.F vous garantit si elle vient aux affaires de mettre fin à cette opacité avec cette gestion, plus que critiquable, du personnel. Le Maire se doit de rendre compte de sa gestion. Surtout en de telles circonstances.

La population ne peut continuer à soutenir une telle politique. Indignez-vous en écrivant un commentaire au bas de cet article !

 

Le président de L’U.A.D.E.P.F.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article