Fillon, MAM et sur Petite-Forêt on nous promet un voyage au Canada pour un conseiller délégué !

Publié le par Bernard MOREL

François Fillon a utilisé un avion de Moubarak, lors d'un voyage en Egypte à Noël

LEMONDE.FR | 08.02.11 | 16h18  •  Mis à jour le 08.02.11 | 16h47

Après Michèle Alliot-Marie, François Fillon. Confirmant des informations à paraître dans le Canard enchaîné daté du mercredi 9 février, François Fillon a indiqué avoir emprunté un avion de la flotte égyptienne mis à disposition par le président égyptien Hosni Moubarak lors d'un voyage en Egypte, à Noël. Dans un communiqué diffusé mardi "dans un souci de transparence", le premier ministre explique les conditions de ce séjour privé, du 26 décembre au 2 janvier.

Lire le communiqué du premier ministre sur ses vacances en Egypte (pdf)

En pleine tempête sur les vacances tunisiennes de la ministre des affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, le Canard enchaîné rappelle que le premier ministre français s'était rendu à la fin de l'année 2010 en vacances en Egypte, à Assouan. C'est à cette occasion qu'il a effectué une excursion à Abou-Simbel, qui abrite deux temples de l'Egype antique, à bord d'un avion appartenant à la flotte gouvernementale égyptienne, poursuit le journal.

"HÉBERGÉ PAR LES AUTORITÉS ÉGYPTIENNES"

"Invité par les autorités égyptiennes", le premier ministre s'est rendu en Egypte "à bord d'un Falcon 7X" du gouvernement, explique Matignon avant même la parution en kiosque de l'hebdomadaire. Expliquant que "le premier ministre effectue tous ses déplacements en avion à bord d'appareils de la flotte gouvernementale, pour des raisons de sécurité et de disponibilité", le communiqué précise que : "s'agissant d'un déplacement privé, son billet et celui des membres de sa famille lui sont facturés, sur ses deniers personnels, au tarif établi par l'armée de l'air". Une défense déployée également par l'Elysée à propos du voyage privé effecuté ce weekend par Nicolas Sarkozy à New-York.

"Le premier ministre a été hébergé lors de ce séjour par les autorités égyptiennes. Le premier ministre, toujours à l'invitation des autorités égyptiennes, a emprunté un avion de la flotte gouvernementale égyptienne pour se rendre d'Assouan à Abou Simbel où il a visité le temple", poursuit le communiqué de Matignon, précisant que M. Fillon a effectué une "sortie en bateau sur le Nil dans les mêmes conditions". M. Fillon a par ailleurs rencontré le président Hosni Moubarak lors de ce voyage, jeudi 30 décembre, à Assouan.

STUPEUR À L'UMP, LE PS INDÉCIS

A l'assemblée, la nouvelle a semé la stupeur dans les rangs de l'UMP, à qui le premier ministre avait demandé de faire bloc autour de Michèle Alliot-Marie. A la gêne de la majorité, l'opposition n'a pas encore décidé que répondre, et s'interrogeait, mardi 8 février, pour savoir s'il fallait ou non appeler à la démission du premier minsitre.

Si l'affaire illustre à nouveau la proximité entre Paris et les régimes autoritaires du Proche-Orient, il n'est pas à proprement parler nouveau qu'un chef de gouvernement en vacances à l'étranger se voie offrir par le pays qui l'accueille quelques facilités. Et il n'y avait pas ou très peu de troubles en Egypte à la fin 2010.

Reste que l'affaire tombe mal pour le gouvernement déjà embarrassé par l'affaire Alliot-Marie, et à deux jours de l'émission du chef de l'Etat "face aux Français" sur TF1.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article