SANDRINE GOMBERT PRENDRAIT-ELLE SES DISTANCES AVEC LE P.S ?

Publié le par Bernard MOREL

Pour moi, la réponse est oui ! Ce qu’elle nous dit dans La Voix du Nord est des plus explicite :

Prenant l’exemple de Marc Bury qui a quitté en 2002 le parti communiste pour créer son groupe d’ouverture Madame Gombert nous annonce que : C’est à l’image de ce que nous souhaitons pour notre liste !

Yves Leleu, maire avant Marc Bury, avait monté une liste de large union. son successeur quittant lui le parti communiste en 2002 pour créer son groupe d’ouverture « à l’image de ce que nous souhaitons pour notre liste » indique Sandrine Gombert.

LA VOIX DU NORD

Article de La Voix du Nord

Petite-Forêt : Sandrine Gombert a le soutien du maire sortant Marc Bury

Avec le soutien du maire sortant, Marc Bury, qui a décidé de ne pas briguer un nouveau mandat de maire, Sandrine Gombert, conseillère sortante, lance sa liste « Petite-Forêt encore, Petite-Forêt toujours ».

Bruno Figurski (Cl) | 05/02/2020 de La Voix du Nord

Lire la pièce jointe

Les vraies raisons de l’échec des négociations PC - PS, sont de la responsabilité de Madame Gombert qui a refusé d’appliquer les règles de répartition des sièges fixés par les fédérations socialistes et communistes, qui consiste à prendre les résultats de Petite-Forêt aux différentes élections non locales.
Les chiffres étaient sans équivoque ! La tête de liste revenait au parti communiste, avec 21 sièges et pour le groupe de Madame Gombert 6 sièges sur une liste de 27. (Dossier joint). Les 27 ne seront évidemment pas tous élus.
C’est ce que m'ont rapporté les candidats communistes lors de leur porte à porte

CONCLUSION

Décembre 2016, Christine Laurent, titulaire et Sandrine Gombert, suppléante, étaient en lice sous l’étiquette du parti socialiste sur la 21e circonscription aux législatives de juin 2017.

À fond derrière la candidature Hamon pour les présidentielles, Christine Laurent, que La Voix du Nord avait contactée, s’était étonnée de la démarche collective auquel Madame Gombert a participé.

Conférence de presse, VA-INFOS du 17 avril 2017 :

Des élus socialistes, pro François Hollande, se sont réunis devant la presse pour affirmer leur positionnement à l’aube de ce prochain vote présidentiel, d’ores et déjà unique dans l’histoire de la Vème République. Un choix assumé afin de cibler le danger, d’identifier ce que le courant « Hollandais » veut éviter à tout prix !

OUVRIR LE LIEN:

https://www.va-infos.fr/2017/04/17/michel-domin-ne-faut-voter-extremes-jean-luc-melanchon-marine-le-pen/

  • Si ce n’est pas un appel « à voter pour Emmanuel Macron ou Benoît Hamon, nous laissons les électeurs choisir celui qui correspond le mieux à leurs convictions », indique Bernadette Sopo.
  • Un message limpide « il ne faut pas voter pour les extrêmes, de gauche pour Jean-Luc Mélanchon, et de droite pour Marine Le Pen », s’exclament de concert Michel Domin et Bernadette Sopo

« Je n’étais plus la suppléante de Christine Laurent depuis le mois de mars », avoue Sandrine Gombert. « Si j’ai pris part à cette conférence de presse, c’est parce que je me sentais libre de parole. ».

Quelle était la position du PS de Petite-Forêt qu’elle était censée représenter ?

****************

Le deuxième tour des municipales, est des plus compromis pour le PCF et le groupe de MME GOMBERT, avec la liste du PCF, qui comprend des candidats de la France insoumise dont une en 1re position après la tête de liste. Et Madame Gombert ne veut pas de la France Insoumise ni du Rassemblement National.

Même problème pour Mr Spychala pour le PCF, avec Mr Stasinski sur la liste de Madame Gombert pour ne parler que de lui.

Aux législatives Madame Gombert n’en a fait qu’à sa tête et ce fut un fiasco pour elle. Pour les municipales elle est dans l’irrespect total des accords, que nous avions, quand j’étais responsable du PS, négocié avec le PCF ; et c’est le PCF qui accueillait des membres du groupe du maire sur leur liste et aujourd’hui le Maire tourne le dos au PCF en appelant les électeurs à ne pas voter pour le PCF en soutenant Madame Gombert et Monsieur Stasinski

Marc BURY n’hésite pas à trahir ses anciens amis du PCF en soutenant et participant à la réunion publique du 10 février 2020 du groupe de Madame Gombert comme intervenant.

Le Maire a fait pire en désignant Pascal Timpano pour le remplacer (si absent) lors de la signature du dossier sur les emprunts toxiques alors qu’il est 3e adjoint au lieu et place de Madame Diliberto 1re adjointe aux finances nommées par Mr le Maire (le dossier sur les emprunts toxiques est de son domaine de compétence) force est de constater que le Conseil Municipal n'a fait aucun commentaire !!! C’est navrant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article