UNE LETTRE ANONYME PORTE DE GRAVES ACCUSATIONS CONCERNANT LE PRÉSIDENT DE LA MUTUELLE JUST'

Publié le par Bernard MOREL

Le 10 mars j’ai reçu une lettre anonyme que je ne reproduis que partiellement du fait de son contenu.

Les accusations concernant le président de la mutuelle sont de l’ordre du pénal.

Ce courrier ne peut qu’émaner d’un membre du conseil d’administration ou du personnel de direction compte tenu des accusations. Il faut avoir accès aux dossiers confidentiels pour porter de telles accusations.

Depuis je collecte des informations, celles-ci consolident les accusations contenues dans cette lettre anonyme.

Une fois le dossier constitué, il sera transmis avec les éléments contenus dans mes courriers précédents, à Mr le procureur de la République, au titre de l’article 40 du code de procédure pénale.

Ce président s’est permis d’accuser les adhérents de la mutuelle de s’être gavés sur le compte de celle-ci, mettant en danger l’existence même de la mutuelle !

Nous allons démontrer qui se gave, pour rester poli, sur le compte de la mutuelle qui ne sont, certainement pas les adhérents lambda !

Conflit d’intérêts ?

Enrichissement sans cause ?

Détournement des cotisations, affectées aux prestation des adhérents ?

Ce sont les questions que pose la lettre anonyme !!!

A bientôt Mr le président

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article